• Frédéric Hamel

SE LANCER EN AFFAIRES AU FÉMININ


La tendance pointant vers le changement, il n’en demeure pas moins que les hommes sont encore plus nombreux que les femmes à évoluer dans le monde des affaires et ce peu importe le secteur d’activité.


La majorité des conseils d'administration au pays ne sont constitués uniquement que d'hommes, nous révèle Statistique Canada. Cette information se fonde sur les données les plus récentes de l'organisme fédéral de statistiques, datant de 2016. Tous les types d'entreprises au Canada, quelles soient, publiques, gouvernementales ou privées, ont été évaluées.


Statistique Canada a calculé que 56,8 % des conseils d'administration étaient entièrement masculins, et que 28 % ne comptaient qu'une seule femme.

Les femmes représentaient cependant près de 20 % des membres des conseils de tous les types d'entreprises, mais elles étaient plus nombreuses dans les entreprises publiques que privées.

Alors mesdames ? Le monde des affaires, est-ce pour vous ?


Pour arriver à faire sa place dans un monde où règne la compétition, posséder une détermination sans borne est un avantage à ne pas négliger. Avoir un tempérament de meneuse, une facilité à entrer en relation et communication avec autrui, une bonne capacité d’adaptation qui fera vous démarquer lors de résolutions de problèmes, sont là des atouts essentiels pour se tailler une place bien mérité dans l’univers des affaires.












Avoir de l’instinct, une vision claire, le goût du risque et la confiance en soi sont des forces à avoir.


En tant que cheffes d’orchestre, la femme d’affaires doit avoir « les épaules larges ». Et pour cela, il est nécessaire de savoir s’entourer des bonnes personnes. Celle en qui on a confiance et qui possède des forces et qualités complémentaires aux nôtres à qui on pourra déléguer des tâches.


Bref bénéficier d’un large réseau de contacts variés est toujours un allié précieux.













Porter plusieurs chapeaux, être multitâches, allant de la comptabilité à la gestion de personnel, en passant par le développement des stratégies marketing et la gestion de l’environnement, n’est pas donné à tous, d’où l’importance de ses collaborateurs proches. Dans le doute prenez-vous un mentor ou un coach d’entreprise qui saura vous diriger vers vos ambitions et objectifs.


Le modèle d’affaires typiquement masculin est révolu. Mesdames ne vous sentez jamais obligé d’agir comme des hommes pour intégrer le monde des affaires. Soyez vous-même et placer vos propres valeurs en avant-plan.


Jetez aux oubliettes le modèle de la femme carriériste célibataire et sans enfants, qui ne jure que sur le salaire et le chiffres d’affaires.


Une des motivations chez les femmes qui désirent se lancer en affaire c’est la capacité de gérer leur temps et leur vie. Avec patience et persévérance devenir sa propre patronne demeure la meilleure façon pour plusieurs d’entre elles de faciliter la conciliation travail-famille.


Les femmes veulent s’épanouir et redonner à la société. Étant en général maintenant plus instruites que les hommes, elles foncent et sont plus confiante que jamais car elles savent unir leurs forces.


Selon madame Nicole Beaudoin, présidente du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ), présentement au Québec près de 200 000 entreprises seraient dirigées par des femmes, ce qui démontre bien une masse critique importante de leader féminin, qui tous unis, contribuent à faire diminuer les préjugés sexistes de la part des financiers.


On remarque un certain nombre de motivations communes pour les femmes qui décident de se partir en affaires. Notons d’abords le désir de se réaliser et ce, sans contraintes. De pouvoir laisser aller leur créativité. Les déceptions et frustrations reliés au monde du travail qu’elles auront vécu leurs servira bien souvent de motivation première à se lancer en affaires.





La gestion du temps est ici une des grandes motivations. Être patronne de son horaire permet d’investir ses énergies aux bons endroits, aux bons moments.




Atteindre une autonomie financière va

alimenter le désir des femmes à créer leur propre entreprise. Une femme en affaire doit avoir une forte conviction. Développer le sens des affaires s’apprend. L’avoir dans le sang est un avantage certain, mais avant toute chose il faut avoir la conviction de son affaire pour rendre les efforts produits en autonomie financière.


Vous voulez vous lancer en affaires ?

Je vous suggère quelques conseils pour démarrer votre entreprise


LE RÉSEAUTAGE


Établir une liste de partenaires et de contacts est essentiel si on veut « surfer » dans le milieu des affaires. Vous devez donc vous faire connaître en participant à des activités de réseautage. Joignez-vous aux conventions ou événements de gens d’affaires de votre région (galas, chambres de commerces, formations spéciales, etc.)


TROUVEZ-VOUS UN MENTOR OU UN COACH


Être à la tête d’une entreprise n’est pas simple. Entre les divers chapeaux que vous devez porter et déléguer, de la tenue de livres à la formation d’employés en passant par les campagnes de publicités, vous serez ravie de pouvoir compter sur un mentor d’expérience qui pourra vous conseiller et vous aider à atteindre vos objectifs.


PRENDRE DES RISQUES, PARFOIS CALCULÉS, PARFOIS NON !


Il n’y a pas de choix sans prise de risques. Les risques aussi petits soient-ils se retrouvent dans toutes vos décisions/ actions. Qui ne risque rien n’a rien, et vous n’y échapperez pas. Pour assurer la croissance de votre entreprise, vous devez oser. Accepter de prendre des risques et pariez sur vous. Dans le doute rien ne vous empêche de demander avis à un mentor ou un coach.


UTILISER LES RESSOURCES ET SUIVRE DES FORMATIONS


Il existe des organisations qui proposent dans leurs offres de services leur aide aux femmes entrepreneures. Que ce soit pour votre réseautage, votre accompagnement spécialisé ou la recherche d’un ou d’une mentor(e). N’ayez pas de crainte à aller vers des gens d’expériences qui pourront vous apporter leurs recommandations et vous aider à développer votre réseau. Formez-vous, perfectionnez-vous que vous soyez au début ou que vous désiriez perfectionner vos connaissances dans un domaine entrepreneurial précis.


PROFITEZ D’AIDES FINANCIÈRES


Trouvez le financement requis pour démarrer ou faire croître votre entreprise. Plusieurs aides financières destinées aux femmes existent. Joignez-les avec les autres possibilités qui s’offrent à vous.


La vie répond aux hommes et pour ce sujet aux femmes qui refusent d’être oubliés et mis de côtés, alors pensez-y bien car il se pourrait bien que ce que vous désirez se réalise…


Croyez en vous, pariez sur vous !

1 vue
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

Bureau de Québec
905, Rue de Nemours, 
Suite 217
Québec (Qc) G1H 6Z5

Bureau de Sherbrooke

2984, Rue des Chênes, Bureau 204

Sherbrooke (Qc) J1L 1Y1